F.N.A.A

Fédération Nationale des Artisans Ambulanciers

Adresser la correspondance au Président : 

M.Jean-Claude MAKSYMIUK

Monsieur Emmanuel MACRON

                                                      Président de la République

Palais de l’Elysée

55 rue du Faubourg-Saint-Honoré

75008 Paris

Villepinte le 11 septembre 2018

Monsieur le Président de la République,

Je suis le Président de la Fédération Nationale des Artisans Ambulanciers (FNAA) et je me permets de vous interpeller au sujet de la future application de l’article 80 de la Loi de financement de la Sécurité Sociale qui sera effective le 01 octobre 2018.

A compter du 01 octobre 2018, les responsables des sociétés et des petites entreprises auront dû répondre à un appel d’offres concernant les transports sanitaires.

Beaucoup de responsables de petites, moyennes et grandes entreprises ne pourront répondre à ces appels d’offres car ils ne connaissent pas les procédures à engager.

Pour la F N A A, les évolutions réglementaires prévues supprimeront de fait la liberté du libre choix des patients envers leur société de transports sanitaires.

Un coup très sévère sera porté aux fondements même de notre système de santé et aux valeurs prônées par le Conseil National de la Résistance.

La Généralisation des Appels d’offres, donc du moins-disant, détruira le tissu social de la profession et servira les intérêts des grands groupes Européens.

Avec les Appels d’Offres que deviendront les 5.800 entreprises françaises spécialisées et pour les patients cela pourrait s’avérer dramatique.

On assistera à une généralisation du moins disant, condamnant de fait des milliers de sociétés. Et pour remporter les Appels d’Offres, les sociétés devront baisser leurs tarifs et la qualité du service.

Les patients paieront un très lourd tribut à ces évolutions.

Le vendredi 07 septembre 2018 sur BFM Le Ministre de l’Intérieur évoquait le cas du Sapeur-Pompiers tué par un patient lors d’une de leurs interventions dans le Val de Marne.

Le Ministre de l’Intérieur d’après son analyse, cet incident est dû à une carence ambulancière mais comment le sait-il, s’agit-il d’une carence avérée ou supposée, en effet aujourd’hui les sapeurs-pompiers se déclenchent seul pour intervenir alors que dans chaque département il existe une garde mise en place par des Associations d’Urgences, il faudrait s’interroger avant de tenir des propos qui peuvent mettre le doute sur une profession.

Dans le cadre des Appels d’Offres il y aura des zones de désertification des sociétés d’ambulances, il y aura un manque important plus de 35 % des sociétés qui disparaitrons, alors que l’on évoque de trouver du travail pour tous dans notre profession l y aura de nombreux licenciements et les entreprises fermeront.

La F N A A a écrit à Madame la Ministre de la Santé pour lui expliquer qu’il y avait une autre procédure pour répondre à ce plan de financement de la Sécurité Sociale, celle-ci nous a répondu qu’elle ne pouvait pas nous recevoir mais que la Directrice DGOS nous recevrait.

A ce jour aucune nouvelle.

Il était plus simple de passer une convention avec les hôpitaux, en cas de litige la Commission Locale de Concertation pouvait prendre les mesures adéquates et les transports des patients seraient assurés.

De même qu’en répondant à l’appel d’offre nous serons réglés 50 jours après le traitement de nos factures alors qu’aujourd’hui nos règlements de transports nous parviennent en 3 ou 4 jours.

Il y aura énormément de sociétés qui ne pourront survivre faute de trésorerie.

Voila Monsieur le Président de la République un état de ce qui risque d’arriver à notre profession ou plutôt à notre vocation, mais au-delà d’évoquer nos problèmes avez-vous pensé aux patients qui sont au centre des débats.

Je connais votre sensibilité et surtout votre sens humain à tous les problèmes sociaux et je souhaiterai pouvoir vous rencontrer pour évoquer avec vous les solutions que nous pourrions amener à la situation des ambulanciers.

Dans l’attente recevez Monsieur le Président de la République mes très respectueuses salutations.

Monsieur Jean-Claude MAKSYMIUK

Président de la F N A A

FNAA

GRATUIT
VOIR