Monsieur Olivier VERAN
Ministre des Solidarités et de la Santé
14 avenue DUQUESNE
75007 Paris
Villepinte le 14 mai 2020
Monsieur le Ministre,

De nouveau la F N A A s’adresse à vous, comme d’habitude vous ignorez les ambulanciers. En effet dans votre Fiche Professionnelles de ville, distributions de masques sanitaires par l’ETAT en sortie de confinement (au 11 mai 2020) de nouveau vous oubliez les ambulanciers.

Lorsque vous développez les grands principes vous évoquez la phase de sortie du confinement avec pour objectif prioritaire la limitation au maximum de la diffusion du virus comment avec de tels propos vous ignorez que les patients admis dans les hôpitaux ont été transportés par qui, bien évidemment par les ambulanciers aux risques d’être eux même infectés.

Je vous le redis Monsieur le Ministre les ambulanciers sont en première ligne sans arme, sans protection mais aussi sans aucune reconnaissance.

Pour le moral des ambulanciers, qui ont eu aussi une famille, qui ne perçoivent que quelques masques de protection qui doivent lors d’un transport sanitaire avec suspicion de la COVID 19 demander au patient de mettre son masque personnel pour être transporté, et si le patient n’en a pas que fait-on ?

Dans une de vos interventions à la Chambre des députés vous avez dit « le Virus tue » c’est vrai alors pourquoi les ambulanciers ne sont-ils pas pourvus de protection adéquate, pourquoi lorsque l’on entend ceux qui sur les plateaux de télévision défendent leurs intérêts ne pensent pas à ceux.

Lors d’une conférence téléphonique avec le Ministère de la Santé la semaine dernière il a été évoqué la tenue que devrait pouvoir portée les ambulanciers est, la côte, la sur blousse, les gants, les caches chaussures et masque FFP2 tout le monde est d’accord surtout pour les transports de la COVD 19 cela sera-t-il suivit des faits ?

On m’a reporté aussi qu’il avait été proposé que le transport en Véhicule Sanitaire Léger, pourrait être de nouveau prescrit, pire même parait-il que le transport partagé pouvait être recommandé, on marche sur la tête, alors que partout on évoque la distance de 1 à 2métres entre chaque personne et dans un véhicule l’espace est réduit comment peut-on proposer une telle démarche alors qu’il y a des mesures de distances conseillées.

Nos entreprises sont dans des situations financières extrêmement difficiles et malgré tout nous avons tous acheté le matériel pour protéger nos employés, alors que les prix ont flambé, les entreprises payes un lourd tribu de ces conditions de travail.

Il a été évoqué les masques brulés parce qu’ils étaient périmés ou moisis, mais qu’a fait l’ARS de la REUNION elle a bien distribué des masques moisis et tout cela dans le plus grand silence ?

Dans ce document vous évoquez les professions de santé qui sommes-nous nous les ambulanciers alors que nous effectuons des transports sanitaires tous les jours, que nous sommes en plus de notre rôle des confidents, des personnes qui réconfortent les patients, qui effectuons les premiers gestes de secours oui qui sommes-nous. ?

Pourquoi tant de mépris à l’encontre de notre profession, pourquoi nous ignorer, pourquoi nous les ambulanciers nous n’avons aucun masque attribué gratuitement par l’Etat pourquoi est-ce les Conseils Régionaux ou autres dont les dons provenant de certaines entreprises qui nous sont donnés.

Dans votre fiche vous évoquez toutes les professions les plus exposés, encore une fois Monsieur le Ministre comment pouvez-vous ignorer notre profession, vous évoquez les salariés de l’aide à domicile, nous sommes conscients que ces personnes doivent porter un masque mais pourquoi les ambulanciers ne soient pas mentionnés dans ces fiches pour obtenir des masques gratuits.

La situation financière des entreprises de transports sanitaires est dans le rouge, notre activité est aujourd’hui entre 30 à40 % nous ne pouvons plus payer les salaires, oui c’est vrai il y a le chômage partiel mais cela ne suffit pas.

Quand Monsieur le Ministre allez-vous prendre conscience que notre profession est en train de mourir, quand le gouvernement cessera de nous mentir, quand le gouvernement prendra les bonnes décisions, enfin quand le gouvernement prendra conscience qu’il existe un système de santé qu’il faudra tout revoir , que notre profession a besoin d’une gouvernance et qu’enfin on fasse confiance aux ambulanciers qui ont un matériel de premier choix, du personnel formé , des structures administratives conséquentes et pour finir comprendre et prendre en considération la nécessité des ambulanciers sur le territoire pour éviter les déserts médicaux qui seraient fatals pour tous les citoyens.

Nous subissons depuis trop longtemps ce mutisme envers notre profession, c’est un Président en colère qui réagit à tous les mensonges, à toutes les incompréhensions de ceux qui sur les plateaux de télévision se font une publicité personnelle alors qu’ils se contredises dans leurs propos les uns par rapport aux autres.

Je suis fier d’être le Président de la Fédération Nationale des artisans Ambulanciers je suis très proche de la base mais aujourd’hui je suis peiné pour eux, eux qui se dévouent corps et âme pour sauver des vies aux risques d’être eux même infectés.

Enfin Monsieur le Ministre la F N A A a écrit au Premier Ministre celui-ci nous a répondu qu’il vous avait transmis notre courrier pour que vous puissiez nous répondre à ce jour aucune réponse de votre part est-ce cela l’obligation de réponse que prône le Président de la République.

Dans l’attente de vous lire ou peut-être d’une invitation pour pouvoir dialoguer avec vous Monsieur le Ministre au sujet de notre profession et de son utilité, recevez Monsieur le Ministre mes très respectueuses salutations.

Le Président de la F N A A
Monsieur Jean-Claude MAKSYMIUK